CarréRotondes
MUSIQUE
CarréRotondes
ARTS DE LA SCÈNE
CarréRotondes
ARTS VISUELS
CarréRotondes
CIRQUE
CarréRotondes
WORKSHOPS
CarréRotondes
SOCIOCULTUREL
CarréRotondes
MARCHÉS
Les Rotondes proposent des manifestations dans les domaines des arts de la scène, des musiques actuelles et des arts visuels, ainsi qu’une offre importante de conférences, de projets participatifs et d’ateliers pour tous les âges. Défricheuses de nouveaux talents dans les domaines précités, ce lieu unique accorde une place importante aux jeunes, autant comme participants que comme public, et fait figure de centre d’expertise et d’incubateur d’initiatives nouvelles dans l’interface entre la culture et l’éducation ainsi que dans le milieu socioculturel.
 
Toggle intro
TRIENNIALS

Shànzhài Screens

Paul Heintz (FR)
13.2.20 - 8.3.20
installation mixed media (film numérique (23'), collage, volume, peintures à l'huile et dessins crayon de couleur et aquarelle, dimensions variables)

Lieu: Galerie (Rotonde 1)

Inauguration: Jeu 13.02.20 >18:00

Horaires: 
tous les Dim, 16.02 − 08.03.20 >13:00-17:00
+ Mer 04 − Sam 07.03.20 >16:00-19:00

entrée libre

FR Dans la banlieue de Shenzhen en Chine, le quartier de Dafen est réputé pour son industrie un peu particulière : celle de la réplique de tableaux faits main. Dans le Dafen Oil Painting Village, 8000 artistes-copistes (peintres pour la plupart), s’organisent au sein d’entreprises et d’ateliers pour produire à la chaîne jusqu’à 5 millions de tableaux par an. À la pièce, en petite ou en grande série, ces copies des grands maîtres sont généralement vendues par internet et se retrouvent accrochées dans des intérieurs du monde entier.

Qui sont les peintres de Dafen ? À l’heure du commerce mondialisé, de la délocalisation, des réseaux, quelles sont leurs conceptions de l'art ? C’est ce qui motiva la rencontre à distance de l’artiste Paul Heintz avec Wang Shiping au début de l’année 2017. Wang Shiping habite Dafen, où il est peintre de réplique, et a le même âge que Paul Heintz. Ils conversent par messagerie instantanée et ont entamé une correspondance de peintures et de dessins entre la France et la Chine.

Tout en poursuivant cette correspondance peinte et dessinée avec Wang Shiping, Paul Heintz engage une production plastique personnelle organisée autour de trois axes − la correspondance, le film et la « para-peinture », soit un travail de volume et de collage – dont résulte l’installation mixed media Shānzhài Screens.

EN In the suburbs of Shenzhen, the Dafen Oil Painting Village is renowned for its specialty: the replica of master paintings. In order to understand the conceptions of the art of the copyist painters who work there, Paul Heintz began in 2017 a correspondence of paintings and drawings with one of them. Alongside these exchanges, he also developed a visual production on the axes of correspondence, film and “para-painting", resulting in Shānzhài Screens (literally “copy screens").

scénographie : Marion Flament / production : Rotondes / Le programme Triennials est organisé par les Rotondes en collaboration avec le Casino Luxembourg − Forum d'art contemporain et le Cercle Cité.

Shànzhài Screens
œuvre par Paul Heintz, identité visuelle par Jérôme Knebusch
© Paul Heintz
© Paul Heintz

    Shànzhài

    Le terme mandarin « shānzhài » signifie « imitation » ou « copie » et désigne communément la contrefaçon d’appareils électroniques, la copie la plus répandue dans cette région du sud-est de la Chine. Shānzhài Screens (soit littéralement « écrans de la copie ») rappelle l’utilisation des écrans, ceux des téléphones portables et des ordinateurs, au sein de l’industrie de la peinture de copie.

    Paul Heintz

    Les œuvres de Paul Heintz explorent à travers différents médiums la réversibilité des rapports entre réel et fiction, vérité et simulation, norme et anomalie. Le monde ordinaire y apparaît ainsi parsemé d’artifices et de simulacres qui, parce qu’ils sont parfaitement intégrés dans la trame du quotidien, suscitent des effets d’étrangeté ou de burlesque d’autant plus saisissants. Comme le note Nicolas Heimmendinger, « ce n’est pas tellement à la dissolution de la réalité dans les illusions ou les fantasmagories que s’intéresse Paul Heintz, mais plutôt à la manière dont la réalité vécue se trouve appauvrie ou mise en coupe par des imaginaires standardisés et disciplinés – et à la possibilité de réinsuffler en celle-ci, par le travail artistique, une qualité d’expérience pleine et singulière. »

    Né à Saint-Avold (FR) et installé à Paris (FR), Paul Heintz est diplômé de l’École Nationale Supérieure d’Art et de Design de Nancy, de l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris et du Fresnoy, studio national des arts contemporains. En octobre 2019, il est lauréat de la Bourse Révélations Emergie à Paris.  Lors de Jet lag / out of sync − 4e Triennale Jeune Création (2017) aux Rotondes, il a présenté une première étape de recherche, intitulée The Factory.

    >site web

    TRIENNIALS

    FR En une sorte de clin d’œil aux millenials (c.-à-d. l’ensemble des personnes nées entre 1980 et 1999), les Rotondes, le Casino Luxembourg et le Cercle Cité reprennent contact avec la Génération Trienniale et réinvitent des artistes qui s’étaient illustrés lors de la Triennale en 2017. En préambule à la 5e édition de l’exposition qui se tiendra pendant l’été 2020, ces artistes à présent tout à fait « émergés » partageront, chacun dans un espace différent, la suite de leurs réflexions artistiques avec des œuvres récentes ou spécialement conçues.

    EN In the run-up to the 5th Triennale Jeune Création, which will be held in the summer of 2020, the Rotondes, Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain and the Cercle Cité are reconnecting with artists who have distinguished themselves in previous editions. Conceived as a nod to the millennial generation (i.e. those born between 1980 and 1999), the Triennials programme is dedicated to artists from the Triennale Generation who have meanwhile ‘fully emerged’. In a series of recent or specifically designed works shown across three exhibition venues, they continue to develop their artistic views on the world that surrounds them.

    >Triennials

    >Triennale Jeune Création