CarréRotondes
MUSIQUE
CarréRotondes
ARTS DE LA SCÈNE
CarréRotondes
ARTS VISUELS
CarréRotondes
CIRQUE
CarréRotondes
WORKSHOPS
CarréRotondes
SOCIOCULTUREL
CarréRotondes
MARCHÉS
En raison de l'épidémie actuelle de COVID-19 et dans le cadre des consignes transmises par le gouvernement, les Rotondes ont suspendu leurs activités jusqu’au 31 juillet 2020. Toute l'équipe des Rotondes vous remercie pour votre compréhension et espère vous retrouver au plus vite.
 
Toggle intro
PICELECTRONIC

Les Minimondes de Sidonie

Métalu A Chahuter, Lille (FR)
19.10.19 - 20.10.19
parcours visuel et sonore
Âge
2-5
Durée
30'
Langue
introduction en langues française et luxembourgeoise / Einführung in französischer und luxemburgischer Sprache

Tout public

Sam 19.10.19
15:00
 
16:00
 
17:00
Dim 20.10.19
10:00
 
11:00
 
14:30
 
15:30
 
16:30

Lieu: Co:Work

Remarque: nombre de places très limité / inscriptions le jour même au point accueil

* Day Pass PICelectroNIC:
10€ (tarif unique)
gratuit pour les moins de 2 ans

Weekend Pass PICelectroNIC:
15€ (tarif unique)
gratuit pour les moins de 2 ans

FR Sidonie a des amis tout petits… si petits, que leur monde tient sur des tables rondes ! Avec leurs yeux, leurs oreilles et la complicité d’un accordéon caméléon, les enfants et leurs parents vont se plonger dans plusieurs minimondes et découvrir l’histoire des ami·e·s de Sidonie.

DE Die FreundInnen von Sidonie leben in ihrer ganz eigenen Welt… eine Welt, die so klein ist, dass sie auf eine Tischplatte passt. Sidonie lädt Kinder und Eltern ein, die Welt ihrer kleinen FreundInnen zu bestaunen und ihre Geschichten zu hören, all das begleitet von einem bunten Akkordeon.

conception, écriture, composition, interprétation : Laure Chailloux / scénographie et régie : Delphine Sekulak / production : Métalu A Chahuter / création février 2013

Les Minimondes de Sidonie
© Arrêt 59
Les Minimondes de Sidonie
© Service Communication Bruay-la-Buissière

    DANS LA PRESSE

    « Un spectacle pour la petite enfance qui fait aussi son effet sur les adultes. (...) Ce qui compte, c’est l’histoire qu’on est en train de partager… » (La Voix du Nord – Arras, 4 mars 2014)